• sylvie curioz

Elle suit l'élan de son cœur et devient créatrice de pâtisserie vegan !

Dernière mise à jour : 25 mars

Son prénom fleure bon les embruns bretons. On pourrait croire qu'elle exerce ses talents le long de la côte de granit rose. Mais c'est une autre côte, nipponne celle-ci, qu'elle a choisie pour développer son savoir-faire culinaire. Armor est une merveilleuse créatrice de pâtisserie vegan, à Sendaï, au Japon. Elle y a ouvert « La Maison Rose ».


Devanture de "La Maison Rose", pâtisserie vegan à Sendaï au Japon


Des créations gourmandes


Tous les gâteaux d'Armor sont la promesse de douceur exquise. De ses délices pâtissiers se dégage une poésie toute nipponne, épurée, avec une recherche de la beauté simple, sans superflu. Crème de noix de coco, tofu, noix de cajou, remplacent avantageusement les produits laitiers dans ses desserts et cookies végétaliens. L'onctuosité de ses entremets citron-framboise font l'unanimité. Elle ose même faire découvrir à ce peuple asiatique, ses «forêts noires» revisitées, une «tourte de Linz» à sa façon et du pain d'épices au moment de Noël ! Quant à ses roulés à la cannelle, ils sont le produit phare de sa boutique ! Elle concocte également divers «bagles» salés, pour le plus grand bonheur de ses fidèles clients étudiants qui les adorent !

Pour créer, elle s'inspire de ses souvenirs d'enfance et des saisons. Armor aime passer du temps à mettre au point de nouvelles préparations. Elle aime faire plaisir. Elle aime la qualité bien plus que la quantité. Elle aime tous ces gens qu'elle rencontre, qui la soutiennent. Elle aime leur sourire et les régaler. Elle aime les réchauffer quand il pleut. Elle aime leur transmettre un petit bout de son histoire. Vous l'avez compris, en plus de sa maîtrise technique et de son fameux tour de main, Armor a un ingrédient secret qu'elle intègre à la fabrication de sa pâtisserie vegan et qui fait toute la différence : l'Amour !


«La maison Rose»


Pour des produits exceptionnels, il faut un petit cocon précieux. Le nom d'abord. La langue de Molière, la langue maternelle d'Armor, s'impose car « les Japonais adorent tout ce qui vient de France » me dit-elle ! «La maison» qui évoque pour elle les entreprises familiales qui se transmettent de génération en génération. Elle aime beaucoup l'idée que peut-être sa descendance fera perdurer son rêve... «Rose» parce que c'est son deuxième prénom et qu'elle adore cette couleur et la fleur du même nom. Créer une petite bulle pour partager un bout de son Europe natale au Japon, transporter ses clients dans un autre monde, c'est ce qu'elle souhaite offrir. C'est elle qui dessine les plans de ce qui deviendra l'écrin de ses pâtisseries vegan : un univers fait de couleurs douces, de rose, de bois, tout en sensibilité, à son image... Et aussi un papier peint audacieux, tout droit venu d'Angleterre, pour un grain de folie ! Le tout donne à sa boutique un petit air magique, surtout en hiver quand la nuit tombe à 16h30... On trouve ici chaleur humaine et ravissement des papilles, un merveilleux cocktail pour attendrir les cœurs !


projet architecture magasin de pâtisserie vegan au Japon


De l'enseignement à la pâtisserie vegan


Quand Armor arrive au Japon, elle a 22 ans. C'est la première fois qu'elle est indépendante dans son propre appartement. Elle laisse alors libre cours à sa créativité en se concoctant de bons petits plats. Quelques menus ennuis de santé l'amènent à développer des repas sans produits laitiers. De fil en aiguille, ou plutôt de mixeur en plaque à gâteaux, elle cherche, invente, teste et met au point une belle brochette de recettes. Ses pâtisseries vegan sortent de l'ordinaire et ravissent ses amis ! Ses desserts connaissent un engouement grandissant, alors son entourage l'encourage à ouvrir une boutique. Malgré ses doutes et un léger syndrome de l'imposteur, l'élan de son cœur la pousse en avant. Et la Vie lui déroule le tapis rouge pour réaliser son rêve. En moins de temps qu'il faut pour l'écrire, elle quitte son poste d'enseignante d'anglais qu'elle occupe depuis 3 ans, trouve le local, le rénove à son goût et y installe ses créations culinaires. Le succès est au rendez-vous !



"La Maison Rose", pâtisserie vegan à Sendaï au Japon

De la Suisse au Japon


Née à Genève, en Suisse, rien ne prédestine Armor à devenir une reine de la pâtisserie vegan. Elle passe son enfance en Inde, scolarisée dans une école anglophone. Plus tard, elle étudie la politique et le droit international aux États-Unis. C'est là qu'elle commence à s'intéresser à la langue japonaise. Elle adore sa sonorité !... Elle apprend, en autodidacte d'abord, puis se perfectionne à l'université. Après 2 ans de pratique, elle a la chance d'être recrutée par un programme universitaire canadien qui envoie des étudiants enseigner l'anglais aux petits Japonais. Malgré quelques pressions familiales qui l'auraient bien vue décrocher un master, elle n'écoute que son cœur et s'envole en août 2015 pour le pays du soleil levant. C'est un véritable coup de foudre. Elle y rencontre des gens ouverts et chaleureux. Elle y ressent un sentiment de sécurité. La Vie lui fait alors la surprise de mettre sur son chemin Kengo. Un jeune homme qui travaille dans la même école qu'elle en tant qu'accompagnateur pour les enfants en situation de handicap. Leur entente est totale, si bien que début 2018 ils se marient et l'aventure japonaise s'ancre durablement. Fin 2018 l'éclosion de «La Maison Rose» vient conclure en apothéose cette année qui restera dans les annales de sa mémoire et qu'Armor désigne comme «son année en or» !


drapeaux suisse et japonais


blush bourjois

Par la magie des associations d'idées, cette escapade à «La Maison Rose » au pays de la cérémonie du thé, me replonge dans un souvenir d'adolescence... Je revois ma grand-mère Louise qui pour la première fois me poudre les joues avec un gros pinceau frotté dans son blush : une petite boîte ronde, rose, de chez Bourjois, au doux nom de «Rose Thé». Pour me donner bonne mine qu'elle dit !

La merveilleuse pâtisserie vegan d'Armor a le pouvoir de me faire voyager dans le temps on dirait !... Bonheur.



Pour visiter « La Maison Rose » et goûter ses créations il faut s'envoler pour Sendaï

3 Chome-1-48 Komatsushima, Aoba Ward, Sendai, Miyagi 981-0905, Japon


En attendant, pour se mettre l'eau à la bouche, il y a toujours Instagram !









24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout