• sylvie curioz

Piloter un drone : une expérience renversante !

Il est 10h Stéphane m'appelle. Il me propose de me faire voler. Voler ? Et voilà que je m'imagine sur un ULM, en parapente, ou pire, suspendue à un parachute (dans ce mot, il y a « chute » et ça, ça ne me va pas du tout !!!). Au secours, je n'ai pas envie de quitter le plancher des vaches moi ! «Quoi ? Voler, mais qu'est-ce que t'entends par là ?» Je l'entends rigoler au bout du fil ! «Je te propose de faire voler un drone !» Ah ok, là ça va déjà mieux, l’adrénaline redescend, je respire un peu plus calmement et même je me dis que ça peut être amusant de vivre ça ! Piloter un drone, c'est inédit pour moi !


Un bel espace de jeu pour cette première

Stéphane a choisi de m'emmener dans un lieu que je ne connais pas. Je suis chanceuse, c'est double découverte pour moi aujourd'hui ! Nous voilà partis pour un belvédère au-dessus d'un magnifique lac d'origine glacière. Il me dit qu'on en a pour 5 minutes de marche pour accéder au lieu de vol, mais je vois sur la pancarte indiqué 30 minutes ! Je suis accompagnée de ma petite chienne Cookie âgée de 14 ans, elle ne peut plus faire de grandes balades et surtout pas en pleine chaleur. Et aujourd'hui tout est cumulé. Bon je vais devoir la porter... J'espère que ça en vaut la peine ? Le chemin est joli et pas très raide, en partie à l'ombre. Première étape effectuée sans encombres. Arrivée sur le spot, je suis éblouie, le point de vue est à couper le souffle. L'effort est récompensé ! Et je ne suis pas au bout de mes surprises... Je me sens maintenant tout-à-fait prête à piloter un drone !


Me voilà pilote de drone... enfin, presque !



Stéphane m'équipe avec un casque immersif. Je vais voir ce que le drone filme en direct. Je reçois une manette dont il m'explique le fonctionnement, somme toute assez simple. Et il me donne le top départ. L'engin s'envole, prend de la hauteur. Et là, je me rends compte que j'ai peur. Peur de perdre le contact avec le drone et de ne plus pouvoir le ramener. Peur qu'il s'écrase. Peur du vertige. Puis, encouragée par le formateur expérimenté qu'il est, je prends peu à peu de l'assurance. Si lui ne craint pas pour sa machine, alors je peux me lâcher ! Je me détends et je commence à profiter vraiment... J'ai l'impression d'être à la fois là sur terre, de sentir le sol sous mes pieds et à la fois de planer en l'air avec une vision panoramique. Il y a des informations contradictoires qui arrivent au cerveau. Piloter un drone est très déstabilisant. Je perds l'équilibre quand il tourne ou se penche pour faire un virage. Je suis obligée d'être très présente à mon corps, de m'enraciner fortement, de m'accrocher à la terre. Avec cet ancrage, je goûte enfin pleinement à la sensation de voler comme un oiseau. Je me régale de points de vue qui en temps normal ne me sont pas accessibles. Je me balade au-dessus des arbres, je caresse leur cime. Je tutoie les nuages, je longe les falaises. Un vent de liberté me porte. Pour un peu je me sens pousser des ailes ! L'expérience s'achève tranquillement. Je fais revenir l'appareil à son point de départ. Et là, je reçois un choc. Je me vois, en direct, avec mes lunettes magiques sur les yeux, la manette dans la main. Je me vois effectuer les mouvements de pilotage et en même temps je vois ce que ces gestes ont comme effet sur ma vision de l'environnement extérieur. C'est vraiment très étrange, je suis à la fois dans mon corps et hors de mon corps. J'agis et je me vois agir. Dans l'instant présent. A la fois actrice et spectatrice, au même moment. Sensation de décorporation. Je suis bouleversée.


Il me faut un temps pour reprendre mes esprits. Digérer ces perceptions inhabituelles. Piloter un drone est vraiment une expérience renversante, tant sur un plan matériel que spirituel. Je ressens de la gratitude. Merci Stéphane.

Je me sens encore comme un aigle au-dessus du monde.


« Voler comme l'aigle

Au-dessus du monde

Jouer à l'espiègle

Danser dans la ronde


Balayer les champs de blé

D'un regard perçant

Piquer sans se retourner

Au son d'un grand cri puissant

Voler comme l'aigle

Au-dessus du monde

Jouer à l'espiègle

Danser dans la ronde

Côtoyer tous les sommets

Très loin de l'agitation

Redescendre dans les vallées

Partager les sensations

Se rapprocher du soleil

Le regarder fixement

Sortir de son sommeil

Ouvrir son cœur à l'instant

Voler comme l'aigle

Au-dessus du monde

Jouer à l'espiègle

Danser dans la ronde

Dans les courants ascendants

Monter toujours plus haut

Se laisser porter par le vent

Et vivre comme un oiseau »

© Sylvie Curioz

J'ai appris à connaître Stéphane en créant tout le contenu texte du site web de son entreprise de production audiovisuelle : www.calyptone.fr. Une belle rencontre !

Si vous aussi souhaitez vivre l'expérience de piloter un drone, n'hésitez pas à le contacter !

67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout