• sylviecurioz2

Lise : une fée créatrice de dômes géodésiques

Son sourire rayonne, elle sent bon la nature. Quand je la vois se déplacer dans cette forêt de (h)êtres, je ressens toute la connexion qu'elle a avec elle. Elle en fait partie, elle est chez elle. Son dôme géodésique trône fièrement au milieu des pierres moussues, il vibre de toute sa géométrie sacrée.

Elle, c'est Lise et c'est une fée.


Dôme géodésique dans la forêt


Un parcours de vie atypique


Lise est une nomade dans l'âme. Elle a un camion avec lequel elle fait le tour de France. Son cœur est sa boussole. Les lieux l'appellent et leur découverte suscite à chaque fois son émerveillement. Rencontrer profondément un territoire est pur bonheur pour cette hypersensible qui en capte toutes les informations invisibles. Elle ne s'attache à aucun endroit, mais se sent chez elle partout. Un jour, la cour d'un château devient sa chambre de reine pour une nuit magique. Un autre jour, c'est un chalet abandonné, perdu sur la montagne, qui protège ses songes. Pour elle, la terre ne devrait pas pouvoir être privatisée. Elle rejoint en cela la philosophie des peuples premiers ! C'est pendant ce périple, et pour cause, qu'elle commence à s'intéresser à l'habitat léger...


La rencontre avec le dôme géodésique

Après son aventure vagabonde, elle cherche à se poser. Mais elle ne s'imagine pas une seconde dans un appartement. Un jour, lors d'une promenade, elle tombe nez à nez avec un dôme géodésique, c'est la révélation. Elle se dit « c'est ça ». Elle commence à visualiser le sien. Elle le crée, le façonne, dans la dimension de la pensée. Les synchronicités entrent alors en action. Elle rencontre le constructeur de cette bulle géométrique qui lui transmet une partie de son savoir. Puis, pendant qu'elle travaille dans une épicerie à Genève, la Vie la met en lien avec un autre bâtisseur. Cette fois le rêve prend forme dans la matière. Elle se rend compte qu'elle est super à l'aise avec les machines-outils. C'est comme si elle avait toujours manié des scies, circulaires ou sauteuses ! Comme si ces connaissances étaient engrammées dans sa mémoire... Elle se perfectionne, modifie la façon de réaliser les tasseaux. Elle expérimente, cherche, essaie. Lors d'une méditation, elle reçoit en vision la façon de confectionner des rainures pour assembler les parties du plancher...

Et elle coud. La toile. La peau qui recouvre le squelette en bois. C'est une expérience intense, elle a la sensation de donner vie à un être... Coudre des bouts de tissus ensemble comme pour assembler les parts éparses de soi-même... Toutes les étapes de cette fabrication représentent pour elle un véritable cheminement initiatique. Elle se relie à sa féminité sacrée, œuvre au mariage intérieur des énergies yin et yang. Elle s'unifie. Elle se trouve. Elle se révèle.


Montage d'un dôme géodésique

Le développement de ses activités


Un appartement se libère aux Granges, sur le plateau de Retord. Elle se lance, elle s'installe. C'est difficile. Elle a besoin de prendre le large toutes les 3 semaines. Mais elle peut implanter sa géode dans le camping voisin de son lieu de vie. Autant vous dire qu'elle va y dormir souvent ! Et le loue de temps en temps. Ce n'est qu'au bout d'un an qu'elle sent qu'elle a enfin pris racine. Et c'est à ce moment que les commandes commencent à arriver. D'autres passionnés lui font confiance pour leur créer un dôme géodésique à leur image. Avant chaque chantier, elle médite et canalise une intention pour la construction à venir. Ensuite, elle accompagne les propriétaires. A leur tour ils vivent une connexion spirituelle, une communion avec leur futur cocon. A chaque fois c'est différent, à chaque fois c'est merveilleux. A ce jour, 17 réalisations sont disséminées en France. Comme autant de petites aiguilles d'acupuncture plantées dans le sol, qui viennent vibrer toute leur puissance symbolique...


Lise m'honore en m'emmenant dans son espace sacré de la forêt. Je suis en gratitude respectueuse pour le cadeau précieux. Instantanément je me ressens petite fille, au milieu des sapins de Haute-Savoie. Je me reconnecte aux aventures incroyables que j'y ai vécues.


Ecorce d'arbre retravaillée numériquement. Une fée s'y révèle.

Nous célébrons ensemble cette Nature vivante et vibrante. Nos cellules dansent.

Nous sommes heureuses, profondément. Nous sommes des fées.
























Si vous aussi souhaitez méditer et cheminer au sein de cette matrice ronde qu'est le dôme géodésique, contactez "Sweetdome".

Et laissez-vous guider, vous êtes à la bonne adresse !



©Sylvie Curioz « La Fée » (photo écorce)

36 vues0 commentaire